↑ Retour à Les Petites Coccinelles

Projet d’accueil

 

 

 

 

 

  1. Présentation de l’institution et introduction

 

Asbl « Les petites coccinelles »

30, rue du Cron Ry

7134 Leval-Trahegnies

Tél/fax : 064/337878

 

Notre objectif principal est d’accompagner votre enfant dans les premières années de sa vie afin qu’il acquiert le plus d’autonomie possible jusqu’à son entrée à l’école. C’est dans cette perspective que nous posons, quotidiennement et en collaboration avec vous, certains actes que nous allons tenter de vous expliquer dans ce document.

 

Mais avant toute chose, présentons-nous quelque peu…

 

« Les petites coccinelles » est une crèche qui accueille vos enfants de 0 à 3 ans et ce, du lundi au vendredi de 6h30 à 18h.

L’équipe à laquelle vous confiez votre enfant est constituée de personnel qualifié, qui veille à suivre des formations continues dans le secteur de la petite enfance et participe régulièrement à des réunions d’équipe et ce, dans une démarche de réflexion autour des pratiques quotidiennes.

 

Précisons que la crèche se divise en trois sections (bébés, moyens et grands). Concernant le personnel d’encadrement, sachez que cinq puéricultrices à temps plein, deux puéricultrices à ¾ temps et une puéricultrice à mi-temps  veillent au bien-être des enfants.

En outre, une assistante sociale responsable à ¾ temps assure les contacts informatifs et éducatifs avec les parents ainsi que la gestion administrative et d’équipe au sein de la crèche. Une infirmière à ¼ temps veille à la santé des enfants.

Enfin, deux techniciennes de surface à temps plein viennent compléter cette équipe et participent, par un nettoyage quotidien de la crèche, au bien-vivre et à la vie saine de chacun.

 

Notez qu’une consultation ONE est organisée une à deux fois par mois, le mardi entre 14h et 16h, au sein-même du milieu d’accueil, afin d’assurer pour les parents qui le souhaitent, le suivi médical des enfants accueillis. Un dépistage visuel est également organisé une fois par an pour les enfants à partir de 18 mois (section des grands).

 

 

  1. La préparation de l’arrivée de votre enfant et sa familiarisation

 

Il nous paraît important pour le bien-être de chacun que l’arrivée de votre enfant dans notre institution se passe dans les meilleures conditions, ce qui implique pour nous plusieurs rencontres avant son entrée définitive à la crèche. Ces rencontres permettront d’une part, de vous familiariser (vous et votre enfant) avec les lieux et les personnes qui y travaillent ; et d’autre part, de nous aider à mieux vous connaître.

 

Le premier contact avec l’institution se fera via un rendez-vous avec l’assistante sociale. Une visite de la structure et une présentation de la manière dont nous fonctionnons seront au programme.

Un second rendez-vous sera prévu après la naissance de l’enfant, lors duquel le dossier administratif sera complété et la date de la première consultation médicale (obligatoire) vous sera communiquée (cet examen se fera obligatoirement en présence d’un des parents). Ce sera à nouveau l’occasion pour vous de poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit quant à l’accueil de votre enfant et au fonctionnement du milieu d’accueil.

 

Vous rencontrerez ensuite les puéricultrices qui vous proposeront une période dite « de familiarisation », c’est-à-dire un moment de préparation pour vous, votre enfant et les puéricultrices, avant l’entrée définitive de l’enfant dans le milieu d’accueil. Le moment le plus approprié sera déterminé en collaboration avec vous.

 

Nous sommes conscients que chaque personne est unique et a donc besoin d’une période de familiarisation qui lui convienne ; c’est pourquoi celle-ci sera différente pour chaque nouvel enfant accueilli (y compris pour vos enfants futurs, même si vous connaissez déjà la crèche). Dans tous les cas, elle ne se déroulera pas de façon trop éloignée de l’entrée définitive de l’enfant à la crèche, tout en se laissant une certaine marge de manœuvre afin de permettre de la rallonger si nécessaire, pour le bénéfice de l’enfant.

 

Votre enfant pourra y découvrir, grâce à votre présence sécurisante, les lieux, les bruits, les odeurs, et les personnes qui vont s’occuper de lui ; les puéricultrices prendront le temps de lui expliquer ce qu’il se passe et le présenteront aux autres enfants, ce qui lui permettra de se sentir rassuré.

 

Nous voulons également défendre auprès de vous le fait que cette familiarisation est aussi très importante pour nous car elle nous permet de mieux connaître les besoins de votre enfant, ses habitudes, son rythme, et donc d’accueillir plus sereinement ce petit être que vous avez choisi de nous confier. En outre, à travers ce moment, les accueillantes pourront aussi faire connaissance avec vous, parents, qui aurez l’opportunité d’exprimer vos attentes, besoins et angoisses.

 

En ce qui concerne la communication, les puéricultrices préfèrent utiliser l’échange verbal avec les parents. Tous les moments importants de votre enfant chez nous seront toutefois transcrits dans un cahier de communication interne, ce qui nous permettra de vous les rétribuer lors du retour de votre enfant. Cet échange oral est le meilleur moyen, selon nous, de répondre à vos attentes.

 

 

  1. L’entrée de votre enfant

 

Nous sommes conscients que les premiers jours peuvent être très angoissants pour les parents mais aussi pour les enfants. Rassurez-vous, ils le sont aussi pour nous puisque nous devons prendre soin d’un enfant que nous ne connaissons pas encore très bien. C’est la raison pour laquelle vous pouvez nous contacter, si vous le souhaitez, au cours des premières journées. Nous sommes à votre disposition afin de vous aider à passer le cap difficile de la séparation, la sérénité des parents étant nécessaire au bien-être de l’enfant.

En ce qui concerne l’arrivée et le retour de votre enfant, ils se feront selon l’horaire inscrit sur le contrat d’accueil et sur les fiches mensuelles de présence. Nous insistons auprès de vous sur l’importance de ces formalités. Si nous n’avons pas reçu la fiche mensuelle de présence en temps et en heure, il nous est impossible de savoir si l’enfant sera présent à la crèche tel ou tel jour. Par conséquent, il se peut que nous lui refusions l’entrée à la crèche.

 

En effet, le respect de ces dernières nous permet de gérer au mieux notre institution et d ‘éviter toute situation désagréable. Si toutefois vous souhaitez que votre enfant vienne chez nous alors qu’il n’était pas prévu, nous vous demandons de bien vouloir nous en informer au plus vite. De cette manière, nous pourrons prendre en compte votre demande et y répondre favorablement ou non.

 

Il est important que vous compreniez qu’une réponse défavorable de notre part ne vous sera donnée que si les conditions ne permettent pas un accueil de qualité pour votre enfant ainsi que pour tous les autres, soit si le nombre d’enfants déjà présents est à son maximum. Si vous vous estimez lésés, vous pouvez toujours consulter l’assistante sociale.

 

 

  1. Déroulement d’une journée aux « petites coccinelles »

 

 

  • L’arrivée du matin

 

L’arrivée des enfants se fera dans la salle à manger et ce, jusqu’à 7h30 pour les bébés et 8h30 pour les moyens et les grands. Après ces heures-là, les enfants seront accueillis dans leur section respective.

Les parents prennent le temps nécessaire pour amener leur enfant, tout en veillant à ne pas perturber l’organisation du milieu d’accueil.  Les puéricultrices seront à l’écoute des informations que les parents leur transmettront.

 

L’enfant sera lavé, changé et habillé avant d’être conduit à la crèche. L’enfant ne sera plus accepté en pyjama comme c’était le cas auparavant. En effet, après mûre réflexion, nous nous sommes rendu compte que cette pratique ne rendait pas service aux parents, ni ne favorisait le développement du rythme de l’enfant. Or ce dernier s’avère nécessaire puisque nous vous rappelons que notre pratique s’inscrit dans l’accompagnement de l’enfant sur le chemin de l’école.

Toutefois, n’hésitez pas à lui mettre des vêtements confortables, adaptés à la vie au sein du milieu d’accueil.

Si vous constatez que votre enfant doit être changé en arrivant à la crèche, la salle de bain est à votre disposition.

 

Au sujet du premier biberon du matin, celui-ci sera toujours donné à la maison et ce, pour une question d’organisation interne, mais aussi pour que vous puissiez profiter, vous et votre enfant, d’un moment câlin et que la séparation ultérieure se passe ainsi plus en douceur. Cette mesure a d’autant plus de sens que nous offrons également un petit déjeuner aux moyens et aux grands chaque jour de la semaine et ce, entre 8h et 8h30 du matin.

Pour les enfants qui sont exclusivement nourris au lait et qui doivent donc prendre un biberon à la crèche dans le courant de la journée (section des bébés), nous vous demandons de ne pas l’apporter préparé. En effet, certaines normes alimentaires interdisent formellement l’introduction de biberons déjà faits au sein du milieu d’accueil. Cette mesure est une nouvelle fois d’application pour la sécurité de vos enfants.

 

Le lait en poudre devra être apporté dans son conditionnement d’origine fermé, avec la date de péremption. N’oubliez pas d’indiquer le nom de l’enfant sur la boîte. Il restera chez nous dans une armoire et devra être consommé dans le mois.

 

Au sujet de l’eau qui sera utilisée, nous disposons d’une eau adaptée à la composition des aliments des nourrissons. Toutefois, si vous souhaitez une autre marque, vous devez la fournir au milieu d’accueil.

En ce qui concerne les enfants de plus de 4 mois, l’ONE nous autorise à utiliser l’eau du robinet.

 

Si vous désirez continuer à allaiter votre enfant à la crèche, il vous est possible de tirer votre lait et de nous l’amener dans un récipient adapté, avec le nom de l’enfant et la date à laquelle le lait a été tiré, ainsi qu’en respectant les conditions de transport en sac isotherme.

 

 

  • La matinée

 

Une fois tous les enfants présents, nous aurons le moment du petit-déjeuner.  Il se fera dans la salle à manger pour les moyens et les grands. C’est pour favoriser ce moment privilégié, qui marque pour nous et pour tous les enfants le début de notre journée ensemble, que nous insistons auprès de vous pour que votre enfant soit présent pour 8H00 au plus tard si vous souhaitez qu’il déjeune auprès de nous. Une tartine, une cracotte, des céréales, un petit pain au lait, etc. sera proposé aux enfants, ainsi que de l’eau.

 

Après le petit-déjeuner, les enfants rejoindront leurs sections respectives et pourront profiter librement des jeux mis à leur disposition. Les puéricultrices présentes dans chaque section veilleront à ce que chaque enfant puisse se développer le plus sereinement au sein de la collectivité. Quelques activités (chant, danse, histoires, etc.) seront proposées par les puéricultrices. Ces activités ne dureront pas longtemps et se feront de façon très informelle. Aucune activité ne sera imposée à l’enfant.

 

Comme les grandes joies et les petits bobos alimentent nos journées, vous trouverez très souvent, en section, les puéricultrices assises par terre au milieu de vos enfants. Rassurez-vous, cela n’est pas une coutume, mais bien le meilleur moyen que nous ayons trouvé pour nous mettre au niveau de vos enfants et partager avec eux leurs expériences, leurs joies et leurs chagrins.  C’est grâce à cette position que les enfants peuvent trouver, dès qu’ils le souhaitent, aide, câlins et réconfort.

 

Nous insistons aussi sur le fait que les enfants qui devront être couchés en matinée le seront selon leur rythme et leurs besoins. Toutefois, plus l’enfant grandit, plus il est probable que ce dernier veuille profiter de son espace de jeux, malgré la fatigue qui se fait sentir.

 

Après une matinée bien chargée arrive l’heure du repas de midi.

 

 

  • Le repas de midi

 

En ce qui concerne les repas, ils sont réalisés à l’extérieur de la crèche par un traiteur de collectivité, apportés et portionnés au sein-même du milieu d’accueil. Ils sont variés, équilibrés et adaptés à l’âge des enfants. De l’eau accompagnera les enfants lors de ce repas ainsi que tout au long de la journée.

 

Suivant les recommandations de l’ONE, tous les aliments seront introduits dès le plus jeune âge, sans restriction aucune. Si votre enfant doit suivre un régime médical particulier (pour cause d’intolérances ou d’allergies), nous vous demanderons de nous fournir un document qui le stipule, écrit, daté et signé par le pédiatre de l’enfant.

 

Si votre enfant doit suivre un régime particulier pour d’autres raisons (diététiques, philosophiques, culturelles, etc.), les accueillantes adapteront les repas aux besoins de celui-ci, dans la mesure du possible. Cela sous-entend que si vos demandes sont nombreuses, il nous sera impossible de réaliser un menu à la carte pour chaque enfant.

Sachez qu’en aucun cas, nous n’accepterons de repas préparés à la maison.

 

En ce qui concerne les bébés et les moyens, les repas seront donnés en section afin de faciliter l’organisation interne.

Les plus grands, quant à eux, seront invités à se rendre dans la salle à manger.

 

En fonction de l’évolution de chaque enfant, le repas sera présenté différemment (mixé finement, écrasé ou en morceaux).

L’enfant ne sera jamais forcé à manger. En outre, il est possible que votre enfant mange moins certains jours et ce, pour des raisons diverses : la texture du repas est différente, il doit mâcher davantage et arrive donc plus vite à satiété ; ses goûts changent et il aime moins l’aliment qui lui est proposé ; il est moins en forme que d’habitude (maladie, fatigue, mal de dents, etc.) ; il a mangé plus au repas précédent ; ou tout simplement, comme pour vous et nous, son appétit n’est pas le même tous les jours et à tous les repas. N’y voyez pas forcément sujet à inquiétudes mais rassurez-vous, il ne se laissera pas mourir de faim.

 

Les enfants seront toujours accompagnés par une puéricultrice qui les guidera dans ces instants de découverte. Comme le déjeuner, le repas de midi est important puisque les enfants se retrouvent ensemble et partagent des expériences.

 

 

  • La sieste

 

Une fois les repas donnés, les enfants seront changés et couchés.

Les bébés et les moyens dormiront dans des lits cages. Pour les plus grands, des hamacs seront installés en section.

Nous pourrions vous dire que la sieste est commune et que tous les enfants dorment ensemble et au même moment… Ce serait totalement FAUX !

En effet, au cours de notre pratique nous avons constaté que chaque enfant a des attentes différentes par rapport au sommeil. C’est la raison pour laquelle nous essayons au maximum de nous adapter aux besoins de chacun : si certains enfants ont besoin de beaucoup de sommeil, d’autres, au contraire, ne font plus de sieste ; d’autres encore ont besoin d’un moment de repos dans leur lit même s’ils ne dorment pas à poings fermés.

 

Concernant les moments de repos dans la section des bébés, il est important qu’une collaboration étroite s’établisse avec vous, parents. En effet, les bébés effectuant leurs siestes dans la pièce de vie, et dormant tous à des heures différentes (chacun en fonction de son propre rythme), il est important, dans l’intérêt de votre enfant, que celui-ci ait l’habitude de réaliser sa sieste dans ces mêmes conditions à la maison, et non dans le noir et le silence complets de sa chambre.

 

En outre, en visitant la crèche, vous verrez des lits disposés dans les sections mais également dans la salle à manger ou encore le bureau de l’assistante sociale. Ne soyez pas surpris et ne voyez pas en cela une punition pour les enfants ! Là encore, cette pratique est justifiée par le fait que nous essayons de nous adapter à chaque enfant et de lui trouver la meilleure place pour dormir en fonction de ses besoins, de ses habitudes et de son rythme.

Dans tous les cas, nous veillons à ce que la sieste reste pour chaque enfant un moment de plaisir et de récupération, et qu’elle ne devienne pas un moment de frustration.

 

La sieste de milieu de journée sera toujours accompagnée par une puéricultrice qui restera dans la section avec les enfants. Les enfants seront levés au fur et à mesure de leur réveil et accompagnés par une puéricultrice dans la salle à manger où un coin « jeux » sera aménagé, dans le but de respecter le sommeil des autres enfants.

 

Dans le même sens, il vous sera demandé, dans la mesure du possible, de venir rechercher votre enfant en dehors des périodes de sieste, avant 12h30 ou après 14h.

 

 

  • L’après-midi

 

Une fois les enfants éveillés, ils pourront de nouveau profiter du lieu de vie.  Des jeux leur seront proposés au sein de leur section respective. Ces derniers seront variés et du matériel peu spécifique (tel que des caisses en carton ou encore des tupperwares) leur sera proposé. En effet, nous avons constaté que des jeux bien rangés ne constituent pas un grand intérêt pour vos enfants : « Que faire avec une caisse de balles ? ». Il est bien plus agréable de pouvoir y mélanger des cubes, des bouteilles, des poupées… et de multiplier au maximum les expériences.

 

A certains moments, cependant, les enfants (surtout les plus grands) préfèreront des activités plus « encadrées » (livres, instruments de musique, danse, parcours de psychomotricité, etc.). Ils pourront s’y adonner très librement, en présence d’une puéricultrice au sein de leur section. Aucun enfant ne sera forcé de participer.

 

 

  • Le goûter et la fin de la journée

 

L’heure du goûter sera déterminée en fonction des besoins de la journée. Il se passera en section pour les bébés et les moyens, et dans la salle à manger pour les grands. On proposera aux bébés des panades de fruits frais ou compotes, et aux moyens des panades de fruits frais, compotes, fruits en morceaux ou encore un produit laitier (1x/semaine), tandis que les grands profiteront de fruits en morceaux au minimum 3X/semaine et d’un produit laitier 1X/semaine ; le goûter des moyens et des grands sera, en outre, complété par une tartine, une cracotte, un petit pain au lait ou encore par un morceau de cake ou une crêpe (1x/semaine). Ici encore, l’eau sera la boisson proposée aux enfants.

 

Très calmement, la fin de la journée sera amorcée et des activités plus calmes pourront être proposées.

 

 

  • Le retour

 

Les puéricultrices veilleront à vous accueillir patiemment. Il est important pour chacun de prendre le temps pour cet instant. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous vous demandons d’être là au plus tard 10 minutes avant la fermeture de la crèche, soit pour 17h50. Nous pourrons ainsi prendre le temps nécessaire pour réaliser un petit compte rendu de la journée et répondre à toutes vos questions. Il sera également demandé aux parents de quitter la crèche pour 18h au plus tard, au risque de se voir facturer leur présence après 18h comme un retard. Cette mesure est prise dans le but de respecter également la vie privée des puéricultrices qui font la fermeture de la crèche.

 

Si de façon tout à fait exceptionnelle, vous étiez amenés à être en retard, veuillez nous prévenir par téléphone afin que votre attente se passe dans la sérénité, tant pour votre enfant que pour les puéricultrices qui l’encadrent.

 

Vous constaterez que peu d’heures sont mentionnées dans le programme de notre journée. Cela n’est en aucun cas un oubli de notre part, mais bien un acte volontaire qui s’explique par le fait que nous voulons avant tout respecter le rythme et favoriser l’autonomie des enfants que nous accueillons. Pour nous, chaque journée est unique et nous sommes convaincus que prendre le temps, permettra à vos enfants de se construire plus sereinement.

 

 

  1. Certains points importants à nos yeux

 

 

  • Les passages entre les sections

 

Parents, vous serez avertis, en temps et en heure, du changement de section de votre enfant. Celui-ci se fera en fonction de l’évolution de votre enfant, progressivement et toujours accompagné dans un premier temps par une puéricultrice de sa section. Les puéricultrices de la section suivante vous seront également présentées.

 

Dès que votre enfant commencera à se déplacer, il rejoindra la section des moyens, afin de lui garantir un espace à découvrir plus riche et donc plus adapté à son évolution. Il nous est impossible de vous donner un âge précis auquel ce passage s’effectuera ; si certains enfants seront déjà prêts à l’âge de 9 ou 10 mois, pour d’autres, il faudra 11 ou 12 mois ; mais dans tous les cas, au plus tard à l’âge d’un an, votre enfant rejoindra la section des moyens et ce, pour des raisons évidentes de stimulations positives.

 

Le passage chez les grands se fera également de façon progressive et en fonction de la manière dont votre enfant se sentira dans le groupe des grands. Là encore, certains enfants seront plus vite prêts que d’autres. Dans tous les cas, le passage est toujours facilité par la salle de bain commune aux deux sections (moyens et grands) et par les moments communs que les moyens et les grands passent ensemble (accueils du matin, petit déjeuner, retours du soir).

 

 

  • L’autonomie

 

A nos yeux, l’enfant doit pouvoir évoluer suivant son rythme, dans des situations qui ne provoquent pas chez lui une perte de confiance. Cela sous-entend, par exemple, que nous ne réveillerons pas un enfant qui dort pour lui donner son repas ; nous attendrons qu’il se réveille seul.

 

Nous pensons qu’il est important pour un enfant qu’il ait confiance en lui et en ses capacités et donc qu’il ne soit pas constamment dépendant de l’adulte.

Plusieurs éléments du travail des accueillantes auront pour but de favoriser le développement de cette confiance en soi et donc, à terme, l’autonomie de l’enfant. C’est notamment le cas des moments privilégiés de relation entre elles et les enfants (câlins, soins, repas, etc.) mais aussi des activités libres qu’elles privilégient et où l’enfant est amené à explorer par lui-même son environnement, à faire ses propres expériences, sous l’œil, bien entendu, attentif et bienveillant des accueillantes.

 

 

  • La motricité

 

Nous pensons que le développement de la motricité chez l’enfant doit se faire par des activités libres et autonomes. Par ces activités, l’enfant prend progressivement conscience de son corps et de l’espace qui l’entoure, il fait en sorte de s’y sentir le mieux possible. En faisant cela, il apprend à connaître ses capacités et ses propres limites.

Dans cet objectif, nous apportons à l’enfant un matériel adéquat et adapté à son évolution, ce qui lui permettra de faire ses propres expériences avec un minimum d’intervention de notre part.

 

Afin de favoriser le développement moteur de votre enfant et de faciliter ses mouvements, ce dernier arrivera, de préférence, dans une tenue confortable. Si les puéricultrices le sentent « coincé » dans ses vêtements, elles lui mettront un legging ou collant de la crèche.

Ses pieds seront laissés nus pour lui assurer un bon appui et l’aider à développer la marche ; par temps froid, des petits chaussons en cuir antidérapants s’avèreront être une belle alternative.

 

 

  • Le langage et la socialisation

 

Le dialogue est essentiel, apprendre à communiquer étant une des bases de la construction de notre personnalité. C’est pour cette raison que le langage utilisé est un langage correct. A chaque instant de la journée (repas, change, etc.), les puéricultrices verbalisent à l’enfant ce qu’il se passe afin qu’il puisse ainsi comprendre ce qu’il vit et se sente rassuré.

 

 

  • L’observation

 

L’observation quotidienne de chaque enfant est indispensable pour connaître ce dernier et pouvoir déterminer ses attentes et ses besoins. En observant et en échangeant avec nos collègues par rapport à ces observations, nous sommes ainsi capables de mieux comprendre certains comportements affichés par les enfants.

 

 

  • Le jeu

 

Il permet à chaque enfant de développer son imagination et son pouvoir créatif, et d’entrer en contact avec le monde qui l’entoure.

 

En plus des différents jeux mis à leur disposition, nous essayons de développer l’imagination des enfants par l’écoute de musiques variées, des chansons mimées, etc. L’enfant peut alors donner libre court au langage corporel, grâce à la danse et à la psychomotricité.

La lecture est également une activité à laquelle nous accordons beaucoup d’importance. Elle permet aux enfants de se calmer et de s’ouvrir à un univers différent.

 

 

  • L’environnement

 

Un milieu familier et sécurisant permet à votre enfant de prendre confiance en lui, d’avoir des repères et de profiter pleinement de ses expériences. La sécurité reste donc une de nos priorités.

 

Toutefois, plus votre enfant grandit, plus il découvre son environnement, fait des expériences et entre en relation avec les autres enfants. Il n’est donc pas à l’abri d’une bosse, d’un bobo ou d’une morsure.

 

Dans le cas où cela se produirait, tout sera mis en œuvre pour comprendre comment cela est arrivé et des mesures seront prises pour que cela ne se reproduise plus. Mais sachez que nous ne pouvons tout empêcher et d’ailleurs, nous ne le voulons pas car cela signifierait que nous n’autorisons pas l’enfant à faire ses propres expériences, qui lui permettent pourtant de se construire, de grandir et d’intégrer progressivement les/ses limites.

En outre, les puéricultrices entoureront l’enfant « blessé » de toute l’attention dont il aura besoin, et des soins appropriés lui seront administrés.

 

Si un autre enfant a causé la blessure, la règle « on ne peut pas faire de mal ni à soi, ni aux autres » lui sera rappelée et une puéricultrice accompagnera l’enfant pour qu’il répare son geste par un bisou, un pardon ou la participation aux soins.

Une alternative sera également proposée à l’enfant, telle que frapper dans un coussin, mordre dans des jouets de dentition, etc.

 

En bref, l’équipe reste attentive et met des choses en place pour que cela se produise le moins possible.

 

 

  • L’hygiène

 

  1. Le change

 

Le change est toujours un moment privilégié. De par son intimité, il est un moment de dialogue avec l’enfant. Les changes se feront dès que le besoin s’en fera sentir.

 

  1. Le petit pot

 

L’enfant sera mis sur le petit pot lorsqu’il en exprimera le désir. C’est pour cela que nous veillons à ce que cet endroit reste visible et accessible dans la salle de bain. Le chemin de la propreté se fera en parfaite collaboration avec les parents qui initieront cette acquisition à la maison. En aucun cas, même si les parents le souhaitent, l’enfant ne sera mis systématiquement ou de force sur le petit pot.

 

Le milieu d’accueil fera en sorte que ce cap difficile se passe ou soit entamé avant l’entrée de l’enfant à l’école. Toutefois, l’acquisition de la propreté dépendant de la maturation physiologique des sphincters, il est probable que certains enfants ne soient pas encore prêts avant leur entrée à l’école maternelle. Si cela vous inquiète, n’hésitez pas à en parler avec les puéricultrices, elles sauront trouver les mots justes pour vous rassurer.

 

 

 

  1. La rentrée scolaire

 

Il s’agit là d’un passage très important. En effet, elle représente le moment où les puéricultrices constatent qu’elles ne peuvent plus rien apporter à l’enfant et où les parents voient que le bébé qu’ils avaient confié il y a si peu de temps a bien grandi et que ses besoins ont évolué.

Nous voulons vous dire à ce sujet, qu’il est important pour nous de discuter ouvertement de cela avec vous. En effet, nous sommes conscients que l’école fait peur et qu’elle engendre d’autres contraintes, mais elle est la continuité de notre travail. De plus, votre enfant, s’il est prêt s ‘y sentira très vite à sa place. Nous considérons que les enfants sont sortants pour l’école à l’âge de 2 ans et demi.

 

 

  1. Notre relation avec les parents

 

En ce qui concerne les parents, nous pensons que le dialogue doit être continu afin de permettre l’échange d’informations concernant l’enfant, son évolution, ses réactions, etc.

 

Afin de vous permettre de mieux comprendre notre travail quotidien, vous disposez de ce projet d’accueil, de notre règlement d’ordre intérieur, du petit livret « Ce que mes parents doivent savoir si je fréquente Les Petites Coccinelles » mais aussi de nos rencontres quotidiennes. N’hésitez donc pas à nous interpeller à titre privé ou de manière plus générale. Nous sommes à votre entière disposition, et les retours que vous nous apporterez nous aideront à nous faire avancer.

 

Une rencontre avec les parents sera également prévue annuellement afin que nous puissions vous rencontrer plus sereinement. Il s’agit là d’un moment de communication important entre vous et nous.

 

 

  1. L’accueil des stagiaires

 

Comme vous pourrez le constater, plusieurs stagiaires nous rejoindront en cours d’année. En les accueillant, nous aidons à construire le futur. Cette démarche nous permet également de questionner sans cesse nos pratiques, le monde l’enfance étant en constante évolution.

 

Conclusion

 

Ce projet d’accueil a été élaboré en collaboration avec le personnel. Il est le fruit de nos pratiques, de nos réflexions et de nos nombreuses remises en question. Les points qui y sont abordés sont en provenance directe de notre travail avec les tout-petits, travail imprégné de beaucoup de moments de bonheur. Pour nous, un enfant est une personne à part entière, il faut donc s’en occuper comme tel.

 

Ce projet d’accueil est aussi le vôtre, chers parents, car chaque jour, par vos remarques, vos attentions et votre confiance, vous contribuez à le renforcer. L’intégration des parents, dans le cadre de la crèche, reste pour nous une priorité car « parents heureux et détendus = enfants heureux et détendus ».

Notre relation triangulaire est basée sur la confiance mutuelle et sur l’échange. Notre objectif est, avant tout, de rendre les enfants heureux, équilibrés et autonomes et ce, afin qu’ils soient prêts à faire, en douceur et avec sérénité, leur entrée à l’école.